Fiche Pratique : les bases du référencement naturel

Cela peut revenir cher de hisser son site internet au plus haut dans les résultats des moteurs de recherche, mais c’est quelque chose que n’importe qui, avec un peu de connaissance en HTML de base peut faire tout seul. De plus, si votre site Web est construit avec un système de gestion de contenu, vous pouvez le faire sans aide supplémentaire. Quelles sont donc les points clés à prendre en compte ?

Optimiser par page, pas par site

Combien de fois avez-vous fait une recherche et atterri sur une page d’un site Web qui n’est pas sa page d’accueil ? Vous devez vous rendre compte que vous optimisez une page spécifique pour un public cible, et pas seulement pour l’ensemble du site Web. Par exemple, si vous vendez des articles de sport, vous pouvez avoir une section sur le hockey-sur-glace avec des pages consacrées aux crosses, vêtements, patins, etc. Chacune de ces pages doit être optimisée uniquement pour les produits qu’elle contient – de cette façon, les gens sont plus susceptibles d’arriver sur la page qui les intéresse.

Le contenu est roi

Assurez-vous d’avoir un contenu attrayant. Toute agence SEO digne de ce nom vous le dira, sans contenu il est quasi impossible de placer un site web correctement. Si votre site Web se compose d’environ 5 pages, toutes avec des images et peu de texte, alors vous n’avez rien de valeur pour les moteurs de recherche. Veillez à ce que les pages de vos produits/services contiennent un contenu pertinent, en le décomposant en sous-pages le cas échéant. Une autre excellente façon de générer du contenu est d’écrire des études de cas de clients existants. Ajoutez également des brochures produits et des informations techniques : les moteurs de recherche peuvent également lire la plupart des PDF. Google aime le contenu frais, donc en ajoutant régulièrement des pages nouvelles et uniques à votre site, vous augmentez le nombre de mots-clés avec lesquels vous êtes susceptible d’être trouvé.

Titres et métabalises

Chaque page a un titre, qui apparaît dans la barre en haut du navigateur Web. C’est très important pour dire aux utilisateurs et aux moteurs de recherche de quoi votre page traite. Gardez entre 5 et 8 mots et placez les mots-clés les plus importants au début de votre titre. Évitez d’utiliser ce que l’on appelle des mots ou des caractères « stop », tels que « et », « – », « & » etc.

Les métabalises sont également un facteur, bien qu’elles ne soient pas aussi importantes qu’il y a dix ans. Il y a deux balises Meta principales : mots-clés et description.

Les mots-clés sont littéralement juste des mots-clés ou expressions pertinents pour cette page spécifique.

La balise description doit être une description d’une ou deux lignes du contenu de la page. Ceux-ci apparaîtraient dans la section <HEAD> et doivent être uniques à chaque page.

Noms de fichiers et hyperliens

Lorsque vous enregistrez un fichier – que ce soit une page Web ou une image – ajoutez toujours un mot-clé pertinent. Si la page concerne les crosses de hockey, ne l’appelez pas product1.htm – appelez-la crosses-hockey.htm. Toutes les images doivent également contenir des mots-clés pertinents. Si vous vendez des produits, « crosse_hockey_1.jpg » sera bien plus efficace que « image1.jpg ».

Lorsque vous créez un lien vers d’autres pages du site, veillez à ce que le texte du lien soit pertinent. Donc, si vous avez bien fait votre travail jusqu’à présent, la page d’accueil contiendra les mots Crosse de hockey comme hyperlien vers une page appelée crosses-hockey.htm, qui contient à son tour des images ayant des noms de fichiers relatifs aux crosses de hockey.

Balises ALT de l’image

Chaque image de votre page devrait avoir du texte « alternatif », qui s’affiche initialement au chargement de la page ou si l’utilisateur a désactivé le chargement des images. Les moteurs de recherche utilisent également ce texte pour identifier le contenu de la page, donc assurez-vous encore une fois de mettre du texte pertinent sur l’image. Le HTML d’une image ressemblerait à ceci :

<img src= »/images/crosses_hockey.jpg » alt= »Crosses de hockey » width= »211″ height= »82″ />

Par ailleurs, il est également recommandé de spécifier les dimensions de l’image, afin que la page Web puisse se mettre en ordre avant le chargement de l’image.

En-têtes

En HTML il y a six balises « titres » – <H1> à <h6>. Celles-ci sont utilisées pour décomposer et structurer votre contenu. Le titre supérieur de votre page doit avoir une balise H1. Ensuite, les sous-titres auraient des balises H2 et ainsi de suite. Les traitements de texte tels que Microsoft Word vous donnent la possibilité d’appliquer ces styles automatiquement.

Temps de chargement

Google accorde de plus en plus d’importance au temps de chargement des pages, il est donc judicieux de passer du temps à s’assurer que vos pages sont optimisées pour la vitesse. Vos visiteurs auront une meilleure expérience et, par conséquent, Google est plus susceptible de favoriser vos pages. Il y a également moins d’impact sur votre serveur, ce qui est important pour un site très visité. Je pourrais dédier plusieurs articles sur les différents processus que vous pourriez suivre pour rendre votre site plus rapide, mais les domaines clés sont :

Assurez-vous que la compression GZIP est activée sur votre serveur Web – ceci peut souvent réduire la taille des pages HTML, JavaScript et CSS, jusqu’à 80%. Les méthodes d’activation varient selon que vous utilisez un serveur Windows ou Linux, et selon le langage de script utilisé pour écrire votre site Web (par exemple PHP, ASP, ColdFusion, etc.).

Optimisez toutes vos images pour vous assurer que vous utilisez le meilleur format de fichier pour chaque image – JPG est le meilleur pour les images, tandis que GIF est meilleur pour les icônes. PNG peut aussi être utile si vous avez besoin d’un fond transparent.

Utilisez du CSS au lieu d’images dans la mesure du possible. Par exemple, n’utilisez pas une image pour un fond uni lorsque vous pouvez le dessiner avec le CSS.

Combinez les objets CSS et JavaScript dans le moins de fichiers possible. Pensez à votre page d’accueil actuelle – en plus de la page HTML elle-même, combien d’autres fichiers devez-vous appeler pour l’afficher ? Essayez de maintenir le nombre total d’objets à environ 20.

Vérifiez votre code HTML et CSS et cherchez le code redondant. Si votre site Web a été développé depuis un certain temps, vous pourriez être surpris par la quantité de code qui a simplement été dupliquée. Ce code inutile devra tout de même être chargé dans la page, ralentissant son affichage.

Tester l’exactitude du code

Utilisez les validateurs de code HTML et CSS gratuits du W3C pour vérifier l’exactitude de votre site. Google aime les sites codés avec précision parce qu’ils sont plus susceptibles de s’afficher correctement sur différents navigateurs. De plus, faites vos propres tests avec IE, Chrome, Firefox, Safari et Opera, et, si possible, avec des appareils mobiles. Très souvent, lorsqu’un navigateur pardonne une erreur de code mineure, il peut causer des problèmes d’affichage considérables dans un autre navigateur. Google fournit également de nombreux outils pour vérifier la qualité de votre site – jetez un coup d’œil à leurs outils pour avoir une idée de la façon dont ils voient votre site et les problèmes rencontrés.

Établir du lien entrant

Bien que cela figure au bas de l’article, ne sous-estimez pas son importance. Construire un site web riche en contenu, correctement codé et optimisé n’est que la moitié de la bataille. Faire en sorte que les gens le trouvent, c’est l’autre moitié, et c’est là que les liens entrants entrent en jeu. Vos concurrents sont un bon point de départ. Trouvez qui a créé un lien vers leur site en tapant « link: » suivi de leur URL dans Google. Les meilleurs sites sont ceux qui sont pertinents pour votre domaine – les sites d’actualité et les forums en ligne. En revanche évitez de placer du lien à tout prix sur des sites non pertinents. Les réseaux sociaux jouent un rôle de plus en plus important, pensez-y également !

Conclusion

Quiconque dit qu’il peut vous garantir la première page sur Google ment très probablement. Un bon classement Google ne se fait pas du jour au lendemain, mais en appliquant ce qui précède à votre site Web, vous partez avec de bonnes bases et recevrez plus de trafic de qualité directement sur vos pages individuelles. Rappelez-vous – donnez aux gens ce qu’ils veulent et ils reviendront en redemander. Et par pitié, ne soyez pas tentés par une expérience « black hat SEO » ou tout ce que vous obtiendrez, c’est une pénalité !